Mois : octobre 2017 (Page 1 sur 2)

Rugby Santé

Le rugby à 5 : la pratique « Sport Santé » proposée par la Fédération Française de Rugby.

Construit à partir des fondamentaux du Rugby « avancer en continuité, soutenir, conserver, presser », le Rugby à 5 est une activité basée sur l’évitement et qui, par l’absence de plaquages et de contacts physiques violents, convient à un large public et ce quel que soit leur condition physique.

Il est pratiqué par des personnes sédentaires ou fragiles en prévention primaire et tertiaire.

En fonction des résultats d’évaluation de l’endurance cardio-respiratoire, une pratique du rugby à 5 « adaptée » pourra être proposée au pratiquant. Un cycle de remise en forme sera mis en place en complément de l’échauffement pour renforcer la force musculaire, la souplesse et la mobilité.

Vous pouvez retrouver toutes les informations sur le site de la FFR.

Ouverture du Centre Universitaire de Médecine du Sport et Activité Physique Adaptée du CHRU de Nancy

Le CHRU de Nancy propose aux patients dans le cadre d’un programme d’activité physique adaptée, dès novembre 2017 un accès unique à une structure pour « pratiquer » en toute sécurité.

Cette unité d’Activité Physique Adaptée permet aux patients atteints de maladie chronique de reprendre ou débuter une activité physique dans un objectif de santé et dans un environnement sécurisé.

Celle-ci se prolonge ensuite à domicile et dans les réseaux de proximité grâce à une collaboration avec les médecins traitants et spécialistes locaux.

Le CUMSAPA vient aussi en appui dans l’élaboration des prescriptions d’activité physique adaptée pour aboutir dans les structures sport‐santé des Fédérations Sportives au plus près des patients.

Vous pouvez retrouver l’article de « l’Est Républicain » Lorraine : « 350 m² pour l’activité physique adaptée dès novembre au CHRU de Brabois » ici.

Consulter l’article « Ouverture du Centre universitaire de Médecine du Sport et Activité Physique Adaptée du CHRU de Nancy » du DH magazine ici.

Un succès pour l’opération « Pédaler branché », dimanche dernier à Brugheas.

C’est presque une centaine de patients du Pôle Médical Sportif du CREPS de Vichy, de l’ASDA et de l’ASM Vitalité qui s’est élancée sur les routes de campagne du territoire, au guidon de leur vélo à assistance électrique (VAE) dès 9h30 dimanche 15 Octobre.

Cette initiative proposée gratuitement aux adhérents leur a permis de prendre conscience de leur capacité à utiliser un moyen de transport actif et bénéfique à leur santé. Une première pour beaucoup d’entre eux qui ont redécouvert le plaisir de faire du vélo mais aussi une véritable satisfaction et fierté d’avoir enfiler les 22 km du parcours.

Huit départs ont été proposés, encadrés par  les stagiaires de la formation BP Activités de la forme du CREPS et des étudiants en STAPS de Clermont-Ferrand également partenaire de cette manifestation.

Au vu du succès de cette journée, le Pôle Médical Sportif du CREPS, très fortement mobilisé sur l’organisation et l’animation de cette première édition entend bien renouveler cette opération en 2018 avec des nouveaux patients. En effet, cette initiative s’inscrit pleinement dans les programmes d’éducation thérapeutique mis en place au CREPS depuis 2013 au bénéfice de personnes en situation de maladies chroniques, adressées par leur médecin traitant.

Vivement l’édition 2018 de « Pédaler Branché » !

Cette opération a bénéficié du soutien de Vichy Communauté.

2 èmes journées nationales des maladies respiratoires

La FFAAIR (Fédération Française des Associations et Amicales de malades, Insuffisants ou handicapés Respiratoires) organise les 2èmes Journées Nationales des Maladies Respiratoires les 20 et 21 octobre 2017, à Biarritz.

La problématique de l’activité physique et notamment la prescription du sport sur ordonnance figure au programme de ces journées.

Un asthmatique ou toutes personnes atteintes d’une maladie respiratoire doit pouvoir pratiquer l’activité physique de son choix en respectant un certain nombre de règles.

Beaucoup d’enfants participent insuffisamment aux activités sportives car ils souffrent d’asthme et pensent, à tort, comme beaucoup d’adultes, que le sport est formellement déconseillé. Il est nécessaire d’adapter l’intensité de l’effort au degré de sévérité de l’asthme et préférer un sport qui provoque peu de gêne respiratoire. Tous les asthmatiques, sauf ceux atteints d’une gêne sévère, peuvent pratiquer le sport.

Le dispositif Santé ! Osons le Sport 74 propose un programme d’activités physiques adaptées aux personnes ayant bénéficié d’une réhabilitation respiratoire ou souffrant d’une pathologie respiratoire. L’objectif étant de poursuivre de façon pérenne l’activité physique choisie.

Retrouvez ici le programme de ces 2èmes journées nationales des maladies respiratoires.

 

Page 1 sur 2

Pôle Ressources National Sport Santé Bien-Être 2017