Mois : mars 2018 (Page 1 sur 3)

Comité interministériel pour la Santé – Lundi 26 mars.

Cette mobilisation gouvernementale est au cœur de l’élaboration de la Stratégie nationale de santé 2018 -2022.

Lors du Comité interministériel pour la Santé, Agnès BUZIN, Ministre de la Santé, a présenté les 25 mesures-phares de la politique de prévention.

Cette politique de prévention de santé publique reconnaît l’activité physique et sportive comme un élément déterminant en matière de santé.

Dans ce cadre, Laura FLESSEL, Ministre des Sports a décidé de lancer une stratégie nationale sport santé.

Retrouvez le dossier de presse « Priorité prévention : rester en bonne santé tout au long de sa vie » ici.

Bulletin de veille n°5

Le bulletin de veille n°5 du Pôle Ressources National Sport Santé Bien-Être est en ligne

Ce bulletin de veille numéro 5, généraliste, reflète la richesse de l’actualité en matière de sport santé bien-être.
Les nombreux documents et productions sont proposés sous différentes formes (ouvrage, guides, articles, émissions radios, pages et sites web, témoignages de patients…).

Retrouvez le document ici.

Escrime santé

Le programme sport santé de la Fédération Française d’Escrime a pour objectif de développer la pratique de l’escrime à des fins de santé pour les personnes sédentaires, atteintes de maladies chroniques stabilisées.

Ce dispositif aborde les différents types de prévention définis par l’OMS :

  • Prévention primaire :

Le programme offre à tout public une pratique sportive régulière, sécurisante et progressive qui contribue à des objectifs de santé.

  • Prévention secondaire :

Sur recommandation ou prescription médicale, cette activité physique adaptée est proposée dans des clubs pour les séniors et les personnes ayant une pathologie ou un état à risque modéré.

  • Prévention tertiaire :

Dans ce cadre, l’escrime santé offre aux personnes atteintes de pathologies chroniques, éloignées des pratiques sportives (ex : femmes atteintes de cancer du sein, personnes âgées dépendantes en EHPAD, sport sur ordonnance, ateliers thérapeutiques), volontaires pour pratiquer l’escrime après une prescription médicale, l’adaptation et la sécurisation de la pratique nécessaires grâce à un encadrement qualifié, intervenant dans le cadre d’une équipe pluridisciplinaire.

Le club d’escrime « Périgueux épée » débutera le mois prochain des cours d’escrime pour aider les femmes atteintes d’un cancer du sein à reprendre une activité physique.

Adaptés à cette pathologie, les mouvement et exercices sollicitent le petit et le grand pectoral ainsi que les muscles touchés par la mastectomie et l’ablation du sein.

Retrouvez l’article « L’escrime pour se battre contre le cancer du sein » dans le quotidien « Sud Ouest » du vendredi 16 mars 2018.

Le Qi Gong santé et bien-être

Gymnastique traditionnelle chinoise et science de la respiration, cette discipline associe mouvements lents, exercices respiratoires et concentration.

Cet art martial chinois promeut la souplesse, la détente, la relaxation, la gestion du stress, une meilleure vitalité, l’entretien de la mémoire, une qualité de sommeil et développe le calme, la sérénité et le lâcher-prise

La mémorisation, l’apprentissage, l’imagination et la créativité sont également facilités. Les élèves pratiquant cette activité bénéficient d’un état de mieux-être à l’école.

Réponse aux problèmes modernes du stress, le Qi Gong préserve la santé (prévention des maladies), améliore la qualité de vie (bien-être, épanouissement) et aide à la gestion de la douleur, de la fatigue notamment lors des traitements contre le cancer. Les études prouvent une amélioration de la coordination et de l’équilibre chez les séniors ainsi qu’une réduction des symptômes associés à la maladie de Parkinson.

Les bienfaits du Qi Gong devront être prouvés par des études complémentaires afin que son efficacité puisse être clairement affirmée et reconnue, face à des problèmes de santé.

Lire l’article « Arts martiaux. Wushu, mode d’emploi » dans le quotidien « Le Télégramme » (Bretagne) du 13 février 2018.

Page 1 sur 3

Pôle Ressources National Sport Santé Bien-Être 2017