Catégorie : Auvergne-Rhône-Alpes (Page 1 sur 2)

Journée internationale de l’épilepsie

Le sport, bien choisi et bien dosé, est indispensable à l’équilibre des patients. Pour les enfants, c’est aussi un facteur de confiance en soi, de valorisation et de socialisation : 60 % des épileptiques pratiquent un sport normalement.

Le choix d’une activité physique doit être faite en concertation avec son médecin traitant.

Le sportif épileptique ou l’épileptique sportif doit prendre en considération plusieurs facteurs afin de pratiquer en toute sécurité une activité :

  • Connaître son propre cas, savoir jusqu’où il peut aller et où se situent les limites à ne pas dépasser.
  • Être vigilant en période de crises répétées, de fatigue, de traitement…
  • Le choix de l’activité
  • Toujours être accompagné lors de la pratique des exercices.

Les médecins encouragent les patients à prendre soin de leur corps en s’adonnant à l’exercice. Celui-ci permettra aussi de lutter contre l’isolement et l’appréhension de la maladie.

De nombreuses actions, stand d’informations et de sensibilisation auront lieu sur le territoire (CHU Grenoble, hôpital de la Timone à Marseille, CHRU Brabois de Nancy et le Centre Européen du Diabète à Strasbourg, CH de Niort, CH de Poitiers, CH de Valenciennes…)

Pour plus de renseignements consultez l’agenda de l’association Epilepsie-France ici.
Lire l’article du Professeur Alain DUBOS ici.

Nagez forme santé ! en formation

L’activité Nagez Forme Santé est une activité de natation proposée à des personnes cherchant à optimiser leur capital santé.
Elle est encadrée par des éducateurs ayant reçu une formation spécifique « Educateur Nagez Forme Santé » afin que chaque pratiquant puisse évoluer dans un environnement sécurisé et nager selon ses aspirations et ses capacités propres.

10 stagiaires participent cette semaine à la première formation d’« Educateur Nagez Forme Santé » mise en œuvre par l’ERFAN Auvergne-Rhône-Alpes et en partenariat avec le Pôle Médical Sportif du CREPS Auvergne-Rhône-Alpes / Vichy et le Pôle Ressources National Sport Santé Bien-Être

Cette pratique non traumatisante pour les articulations et le rachis demande une dépense énergétique importante 540 kgcal/h.
Elle est reconnue et préconisée pour les bienfaits suivants :

  • Transfert sur la capacité fonctionnelle pédestre
  • Effet sur les maladies cardiovasculaires
  • Effet sur les maladies respiratoires
  • Effet sur la composition corporelle et les maladies métaboliques
  • Effet sur la santé ostéo-articulaire
  • Effet sur les maladies du système nerveux central
  • Effet sur la santé mentale et sociale

Pour plus de renseignements, consultez le site de l’ERFAN, de la ligue Auvergne-Rhône-Alpes et celui de la Fédération Française de Natation (F.F.N).

Le Parcours d’Accompagnement Sport Santé vers le Club (PASS Club) à Moulins.

La Fédération Française Sports pour Tous a élaboré un parcours d’accompagnement en Club ayant pour objectif de rendre l’activité physique accessible à tous, même à ceux les plus éloignés de la pratique.

Le PASS Club oriente chaque pratiquant de façon personnalisée vers des associations en mesure de les accueillir par la mise en œuvre de programmes d’activités physiques adaptées.
Ces dispositifs :
Cœur et forme : programme de prévention des maladies cardiovasculaires
Diabetaction : programme de prévention du diabète
Pied : programme de prévention des chutes
Moove eat : programme pour accompagner et favoriser la pratique sportive des jeunes de 15 à 25 ans, en surpoids ou souffrant d’obésité.
Profeel forme : démarche de bien-être sur le lieu de travail.
accompagnent les publics les plus spécifiques vers une pratique régulière, durable et volontaire.

L’association Algam de Moulins (Allier), signataire de la charte Club Santé Bien-Être de la FF Sport pour Tous propose ces ateliers passerelles en vue d’intégrer des cours collectifs appropriés.

Pour plus de renseignement, consulter le site de la FF Sport pour Tous et de l’Algam.

Lire l’article « De nouvelles activités proposées » dans le quotidien « La Montagne » du lundi 22 janvier 2018.

Activité et maladie de Parkinson.

Depuis 1998, le prix Hélioscope récompense les équipes hospitalières qui coopèrent pour monter des projets au service des malades et de leur entourage.
Il a pour objectif de favoriser le décloisonnement et de développer les initiatives en faveur du mieux-être des personnes hospitalisées.

Développé à l’hôpital Henry Gabrielle–HCL de Lyon, le programme de rééducation, SIROCCO, pour les patients parkinsoniens, a reçu le 1er prix Hélioscope 2017.

D’octobre 2014 à juin 2017, des patients ont suivi un stage d’activités physiques adaptées pendant 5 semaines pour stimuler la production de dopamine, le neurotransmetteur qui manque aux personnes atteintes de la maladie de Parkinson.
Après avoir suivi ce type de rééducation intensive, les personnes ont pu retrouver certaines aptitudes perdues.

… A un an, 75% des patients continuent à ressentir les effets positifs du programme SIROCCO.

Pour plus de renseignements, lire l’article sur le site CHU réseau : « L’activité physique contre Parkinson: le CHU de Lyon lauréat du prix Hélioscope 2017 ».

Page 1 sur 2

Pôle Ressources National Sport Santé Bien-Être 2017