Catégorie : Auvergne-Rhône-Alpes (Page 1 sur 3)

Pôle Actif Jeune.

Près d’1 enfant sur 4 à travers le monde souffre de surpoids ou d’obésité.
Un indice de masse corporelle élevé dans l’enfance est associé à un risque majoré de diabète de type 2 à l’âge adulte.
Les résultats d’une étude danoise montrent que les hommes ayant souffert de surpoids dans l’enfance n’ont pas d’augmentation du risque de diabète de type 2 si une perte de poids se produit avant la puberté. ( JIM)

Le Pôle Médical Sportif du CREPS Auvergne Rhône Alpes / Vichy a mis en œuvre depuis mercredi dernier, le programme « Pôle Actif Jeune »

Ce programme expérimental a pour objectif d’initier une démarche pour concrétiser dans la vie de tous les jours et sur le long terme, les changements de comportements utiles à la bonne santé et donc à une bonne qualité de vie.

Il vise à améliorer l’état général de santé des jeunes de 9 à 13 ans grâce à une prise en charge pluridisciplinaire (pratique d’une activité physique régulière et adaptée / participation à des ateliers sur le thème de l’alimentation) et à éviter d’éventuelles complications.
Les familles sont associées aux ateliers animés par la diététicienne.

Le programme comprend :
7 séances d’1h30 d’activités physiques (les mercredis)
5 séances, tous les matins pendant 1 semaine de vacances scolaires portant sur :

–  Promotion de l’activité physique
–  Lutte contre la sédentarité
–  Atelier diététique

1 atelier diététique avec les familles
1 suivi mensuel sur 3 mois après programme, établi par une infirmière du réseau Asalée.

Programme Périscol

Mis en place depuis 2016 par l’ARS sur le secteur Auvergne-Rhône-Alpes, le programme Périscol vise à réduire les inégalités sociales et territoriales de santé en agissant auprès des enfants scolarisés du CE2 au CM2, au sein d’écoles où il a été constaté un besoin prioritaire d’actions de prévention.

Dans l’Allier, 2 écoles bénéficient de ce programme de prévention primaire pour 2018.

3 cycles sont proposés aux élèves présents sur les temps d’activité périscolaire :

  • Un temps de sensibilisation concernant le temps passé devant les écrans et les comportements sédentaires, dirigé par le Docteur Ducléroir.
  • Les enseignants APAS du Pôle médical sportif du CREPS Auvergne-Rhône-Alpes – Vichy animent de manière active et ludique, le second volet sur la thématique de l’alimentation et les bons comportements à adopter.
  • Pour terminer, un cycle basé sur l’activité physique et les comportements actifs à adopter au quotidien est conduit par ces enseignants APAS.

On bouge à Murat ( Cantal )

« Le Sport sur ordonnance », un dispositif récent mais des projets sport-santé en milieu rural qui ont parfois mis le temps avant de voir le jour.

Le projet sport-santé, soutenu par Bernard DELCROS sénateur du Cantal et coordonné par Noël BULTEZ, éducateur sportif en activité physique adaptée, a débuté en janvier 2017.
Au départ, 3 médecins généralistes s’engagent dans le dispositif. Ils recrutent eux-mêmes les patients après avoir dû vaincre leurs réticences.

D’une durée de trois mois, le programme proposé inclut des tests d’évaluation, des ateliers avec une nutritionniste et une psychologue ainsi que des séances d’activités physiques adaptées aux pathologies de chacun (surpoids, diabète, hypertension, maladie cardiaque ou respiratoire…)

Les premiers résultats présentés montrent des bénéfices immédiats au niveau de tous les paramètres : baisse de la masse grasse, augmentation du niveau de qualité de vie et de la distance parcourue au 6’ marche.

Ce programme se développe, de nouveaux médecins s’impliquent et les élus souhaitent l’intégrer dans une démarche de réinsertion professionnelle ou sociale.

Vous pouvez retrouver l’article « Sédentarité Bouger pour sa santé » dans le  journal Le Monde Science et Médecine du 28 février 2018.

L’activité physique comme facteur de prévention de santé publique, de socialisation et de développement personnel

Depuis 2013, le Pôle Médical Sportif (PMS) du CREPS Auvergne-Rhône-Alpes / Vichy développe un programme d’activité physique et sportive (APS) pour les personnes en situation de précarité et accompagnées par les structures sociales et médico-sociales du secteur Auvergnat.

Pendant 2 mois à raison de 2 séances par semaine, un enseignant APA du PMS secondé par des éducateurs sportifs coordonne et anime un programme d’activités physiques pluridisciplinaires à destination des jeunes des missions locales et des adultes du CCAS fragilisées ou en situation d’exclusion sociale.

L’objectif de ce programme est de promouvoir l’activité physique comme facteur de prévention d’hygiène et de santé publique, de socialisation, de développement personnel, d’estime de soi et de remise en mouvement progressive par un travail de groupe mettant l’individu en situation d’autonomie, de confiance et d’échange.

Pour plus d’information cliquez ici.

A titre d’information, le CREPS Pays de la Loire conduit une formation dont la finalité est d’amener les acteurs de cultures professionnelles différentes intervenant auprès de publics en situation de précarité à élaborer des projets socio-sportifs ou à participer à leur mise en œuvre.

Pour plus d’information cliquez ici.

Page 1 sur 3

Pôle Ressources National Sport Santé Bien-Être 2017