Catégorie : Bretagne

Impact social de l’activité physique chez les malades chroniques

 

Que l’on soit malade, ou en bonne santé, l’activité physique est un facteur de lien social avant tout.

Fabrice Huré, rennais de 40 ans, est atteint d’insuffisance rénale et attend une greffe depuis 20 ans.

Le traitement par dialyse mis en place pour limiter l’évolution de la maladie et lui permettre de vivre était chronophage. L’évolution de ce dernier vers la dialyse longue nocturne a considérablement changé sa vie puisqu’elle lui a permis de trouver le temps nécessaire pour pratiquer de l’activité physique et sportive, en plus de sa vie professionnelle.

L’activité physique lui a permis de sortir de l’état d’isolement dans lequel il se trouvait, et de se réinsérer dans notre société.

Aujourd’hui, Fabrice Huré est un sportif aguerri qui se lance des défis, pour promouvoir ses combats et les bienfaits du sport santé.

Bougez au pays de la Roche aux Fées !

La communauté de communes au Pays de la Roche aux Fées développe la pratique du sport comme facteur de préservation de la santé et de l’autonomie en finançant des équipements communaux et la mise en place de dispositifs sport santé.

« Bougez sur ordonnance » a pour objectif de mettre en relation des patients atteints d’ALD, des professionnels de santé et du sport.
Dans le cadre du sport sur ordonnance, les médecins du territoire adhérant au projet délivrent à leur patient un carnet de suivi sport santé en précisant les recommandations médicales à l’attention des éducateurs sportifs.
Le pratiquant définira avec l’éducateur son projet de mise en activité physique adaptée.

« Bougez à la roche aux Fées » : L’enjeu est d’inciter les personnes éloignées des pratiques sportives à (re)pratiquer une activité pour ainsi lutter contre les méfaits de la sédentarité.
L’éducateur référent du dispositif, orientera le futur adhérent, après obtention d’un certificat médical d’absence de contre-indication, vers une association sportive en fonction des souhaits de la personne.

Lire en page 14-15 du journal « la Roche aux fées infos » janvier 2018 ici.

Le Qi Gong santé et bien-être

Gymnastique traditionnelle chinoise et science de la respiration, cette discipline associe mouvements lents, exercices respiratoires et concentration.

Cet art martial chinois promeut la souplesse, la détente, la relaxation, la gestion du stress, une meilleure vitalité, l’entretien de la mémoire, une qualité de sommeil et développe le calme, la sérénité et le lâcher-prise

La mémorisation, l’apprentissage, l’imagination et la créativité sont également facilités. Les élèves pratiquant cette activité bénéficient d’un état de mieux-être à l’école.

Réponse aux problèmes modernes du stress, le Qi Gong préserve la santé (prévention des maladies), améliore la qualité de vie (bien-être, épanouissement) et aide à la gestion de la douleur, de la fatigue notamment lors des traitements contre le cancer. Les études prouvent une amélioration de la coordination et de l’équilibre chez les séniors ainsi qu’une réduction des symptômes associés à la maladie de Parkinson.

Les bienfaits du Qi Gong devront être prouvés par des études complémentaires afin que son efficacité puisse être clairement affirmée et reconnue, face à des problèmes de santé.

Lire l’article « Arts martiaux. Wushu, mode d’emploi » dans le quotidien « Le Télégramme » (Bretagne) du 13 février 2018.

Vidéo : On s’active ?

L’activité physique et sportive est maintenant un recours thérapeutique reconnu, préventif et curatif, de bon nombre de pathologies chroniques secondaires à la sédentarité.

Pourtant, bien que scientifiquement documentées, ces notions demeurent trop confidentielles et ne sont pas assez largement délivrées au grand public, qui tarde à prendre conscience de l’urgence qu’il y a à se mettre en mouvement pour la Santé.

 

Le Pôle Ressources National  Sport Santé Bien-Etre, via son réseau d’intervenants, peut participer à la diffusion de ce message, qui devrait toucher la population dans toutes ses catégories.

Elaborée à partir des chiffres publiés principalement dans le rapport de l’ANSES de 2016 et dans les bulletins de l’Onaps, cette mise en images des constats et recommandations concernant l’impératif de mise en mouvement s’adresse à toutes et tous : allez, on s’active !

Réalisation : Sophie CHA – médecin conseiller DRJSCS Bretagne
Conseils et relecture : Pr François Carré.

Pôle Ressources National Sport Santé Bien-Être 2017