Catégorie : PACA

Les calanques par voie maritime, à pied et pourquoi pas à VTT électrique…

Les vacances sont propices à la détente, au repos mais aussi à la découverte de notre patrimoine.

De nombreux lieux excentrés semblent parfois inaccessibles faute d’une condition physique suffisante. La découverte du Parc national des calanques peut se faire également en VTT à assistance électrique et encadré par un moniteur diplômé.

Par conséquent, les dénivelés ne seront plus insurmontables et les efforts produits seront nettement diminués. Adaptée à toutes personnes sachant faire du vélo, cette formule allie découverte et activité physique évitant de fait des vacances « sédentaires ».

La ville de Marseille peut se visiter également en vélo électrique.

Alors ne passons pas des vacances avec la peur de l’épuisement.

Visitons en étant actif  et à son propre rythme !

Les bienfaits de la marche nordique

La marche nordique qui convient à tout âge, engage environ 80% des muscles du corps.

Recommandé par les médecins, cette activité physique augmente les capacités cérébrales du fait d’une meilleure oxygénation et favorise la détente.

La marche améliore également les capacités cardiorespiratoires, aide à la perte de poids, fortifie les os, les muscles sans brutalité et prévient les dommages articulaires.

Pour lutter contre les effets du vieillissement, l’Énergie solidaire 13 et le Stade marseillais université club (SMUC) ont signé une convention.

Les adhérents, retraités, personnes sans activité de plus de 55 ans participent à des activités physiques adaptées et notamment la marche nordique, coordonnées et animées par le SMUC. Ces pratiquants peuvent ainsi découvrir et ressentir au cours des séances, les bienfaits de cette activité.

Retrouvez l’article « Marche nordique : les bienfaits du planter de bâton » dans le quotidien « la Provence, Arles » du samedi 3 mars 2018.

Journée internationale de l’épilepsie

Le sport, bien choisi et bien dosé, est indispensable à l’équilibre des patients. Pour les enfants, c’est aussi un facteur de confiance en soi, de valorisation et de socialisation : 60 % des épileptiques pratiquent un sport normalement.

Le choix d’une activité physique doit être faite en concertation avec son médecin traitant.

Le sportif épileptique ou l’épileptique sportif doit prendre en considération plusieurs facteurs afin de pratiquer en toute sécurité une activité :

  • Connaître son propre cas, savoir jusqu’où il peut aller et où se situent les limites à ne pas dépasser.
  • Être vigilant en période de crises répétées, de fatigue, de traitement…
  • Le choix de l’activité
  • Toujours être accompagné lors de la pratique des exercices.

Les médecins encouragent les patients à prendre soin de leur corps en s’adonnant à l’exercice. Celui-ci permettra aussi de lutter contre l’isolement et l’appréhension de la maladie.

De nombreuses actions, stand d’informations et de sensibilisation auront lieu sur le territoire (CHU Grenoble, hôpital de la Timone à Marseille, CHRU Brabois de Nancy et le Centre Européen du Diabète à Strasbourg, CH de Niort, CH de Poitiers, CH de Valenciennes…)

Pour plus de renseignements consultez l’agenda de l’association Epilepsie-France ici.
Lire l’article du Professeur Alain DUBOS ici.

Pôle Ressources National Sport Santé Bien-Être 2017