Le programme sport santé de la Fédération Française d’Escrime a pour objectif de développer la pratique de l’escrime à des fins de santé pour les personnes sédentaires, atteintes de maladies chroniques stabilisées.

Ce dispositif aborde les différents types de prévention définis par l’OMS :

  • Prévention primaire :

Le programme offre à tout public une pratique sportive régulière, sécurisante et progressive qui contribue à des objectifs de santé.

  • Prévention secondaire :

Sur recommandation ou prescription médicale, cette activité physique adaptée est proposée dans des clubs pour les séniors et les personnes ayant une pathologie ou un état à risque modéré.

  • Prévention tertiaire :

Dans ce cadre, l’escrime santé offre aux personnes atteintes de pathologies chroniques, éloignées des pratiques sportives (ex : femmes atteintes de cancer du sein, personnes âgées dépendantes en EHPAD, sport sur ordonnance, ateliers thérapeutiques), volontaires pour pratiquer l’escrime après une prescription médicale, l’adaptation et la sécurisation de la pratique nécessaires grâce à un encadrement qualifié, intervenant dans le cadre d’une équipe pluridisciplinaire.

Le club d’escrime « Périgueux épée » débutera le mois prochain des cours d’escrime pour aider les femmes atteintes d’un cancer du sein à reprendre une activité physique.

Adaptés à cette pathologie, les mouvement et exercices sollicitent le petit et le grand pectoral ainsi que les muscles touchés par la mastectomie et l’ablation du sein.

Retrouvez l’article « L’escrime pour se battre contre le cancer du sein » dans le quotidien « Sud Ouest » du vendredi 16 mars 2018.