« Le Sport sur ordonnance », un dispositif récent mais des projets sport-santé en milieu rural qui ont parfois mis le temps avant de voir le jour.

Le projet sport-santé, soutenu par Bernard DELCROS sénateur du Cantal et coordonné par Noël BULTEZ, éducateur sportif en activité physique adaptée, a débuté en janvier 2017.
Au départ, 3 médecins généralistes s’engagent dans le dispositif. Ils recrutent eux-mêmes les patients après avoir dû vaincre leurs réticences.

D’une durée de trois mois, le programme proposé inclut des tests d’évaluation, des ateliers avec une nutritionniste et une psychologue ainsi que des séances d’activités physiques adaptées aux pathologies de chacun (surpoids, diabète, hypertension, maladie cardiaque ou respiratoire…)

Les premiers résultats présentés montrent des bénéfices immédiats au niveau de tous les paramètres : baisse de la masse grasse, augmentation du niveau de qualité de vie et de la distance parcourue au 6’ marche.

Ce programme se développe, de nouveaux médecins s’impliquent et les élus souhaitent l’intégrer dans une démarche de réinsertion professionnelle ou sociale.

Vous pouvez retrouver l’article « Sédentarité Bouger pour sa santé » dans le  journal Le Monde Science et Médecine du 28 février 2018.